La réussite dans le travail dépend essentiellement de la flexibilité, de la souplesse, des compétences, de l’objectivité mais aussi de la stabilité d’une personne. En effet, le monde du travail actuel ne cesse d’évoluer. Les risques de changer de fonctions, de postes, de patron, de collègues, et même d’emploi ne sont pas à exclure tout au long d’un cursus professionnel. Il faut ainsi avoir une bonne capacité d’adaptation. Mais, la clé de réussite dans la progression de carrière consiste également à changer moins souvent d’employeur si le travail vous convient. Explications.

Le facteur objectivité

Pour réussir dans son travail, il faut d’abord éviter l’interprétation des situations désagréables au bureau : le patron grognon qui va sûrement faire un licenciement, la collègue jalouse et haineuse qui vous ruine la journée, le chef de projet qui vous rend la vie dure en vous confiant des tâches qui n’entrent pas dans vos fonctions, la promotion qui se fait attendre… la liste est longue. Penser positivement et objectivement donne un grand sentiment de sérénité et vous aide dans l’accomplissement sans encombre de votre travail. Voyez le bon côté des choses et faites cet exercice au quotidien et vous verrez une amélioration de votre rapport avec les autres et l’augmentation tant attendue arrivera sûrement au bout d’un certain temps.

Le facteur souplesse et communication

Dans un même environnement de travail, il n’est pas rare de rencontrer des générations différentes de salariés, allant du plus jeune aux seniors. La bonne communication avec chacune est une voie vers la réussite dans son boulot, même si ce faisant, on doit utiliser des clichés. Des fois il faut flatter les plus sérieux pour qui le travail est une valeur sûre, des fois il faut aussi savoir s’adresser aux collègues moins jeunes pour qui l’équilibre entre la vie privée et le travail est très important. Et de temps en temps il faut également valoriser les compétences des salariés en bas de l’échelle qui contribuent également à l’épanouissement de l’entreprise. Toujours dans cette optique de réussite dans son boulot, on devrait aussi admettre qu’on est dans le tort en reconnaissant ses points faibles si besoin est. Il importe également de tenir compte des évaluations annuelles et de s’améliorer en fonction des commentaires.

reussir-dans-son-travail

Le facteur compétences

La proactivité est également un élément essentiel de la réussite dans son travail. Cela consiste à cibler les occasions où ses compétences peuvent être utiles ou pertinentes. Et ce sans pour autant piétiner sur la plate-bande des autres employés ou prendre des libertés avec les tâches qu’on nous a attribuées. La bonne gestion du temps est un autre élément important dans l’avancement de son travail. Ce sont surtout les gens qui ont tendance à s’éparpiller qui n’arrivent pas à mener leur tâche à terme. Or, cela a un impact sur leur efficacité.

Le facteur stabilité

Enfin, selon une étude parue dans le Harvard Business revue, les cadres supérieurs Américains et Européens qui ont connu rapidement des promotions dans leur travail sont ceux qui ont demeuré à leur poste.